Rechercher
  • Tsippora

Faat Kiné, mère célibataire

Mis à jour : janv. 19

Ah Ousmane Sembène ! J'ai découvert ces œuvres lors de mon année Erasmus.

Je parlais de mes origines sénégalaises à une personne et cette dernière a commencé à me citer des films de ce grand Monsieur. Et oui, comme quoi on en découvre chaque jour !

Puis lors de ma discussion avec Aïssa Sica, nous avons parlé d'Ousmane Sembène ce qui m'a donné envie d'écrire un article sur un de mes films préferés : Faat Kiné.


Faat Kiné est le début d'un triptyque sur « l’héroïsme au quotidien », dont les deux premiers volets sont consacrés à la condition de la femme africaine (le troisième, La Confrérie des Rats était en préparation avant sa mort). Le second, Moolaadé (2003), aborde de front le thème très sensible de l'excision.


Faat Kiné, une mère célibataire qui élève seule, 2 enfants

Alors qu'elle était encore au lycée, Faat Kiné a été séduite par un de ses professeurs et est tombée enceinte. En conséquence, elle a été expulsée et a dû abandonner son rêve d'aller à l'université. Plus tard, elle est tombée enceinte à nouveau, cette fois par un escroc qui lui a promis de l'épouser, mais qui au contraire lui a fait perdre ses économies.

Son père était tellement indigné par sa première grossesse et par son petit-fils " bâtard " qu'il l'a attaquée physiquement, et a ainsi gravement blessé Mami (sa mère) qui avait tenté d'intervenir ! Il finit par abandonner sa femme, sa fille et ses deux petits-enfants, et les laisse sans aucun moyen de subsistance.

Mami a protégé sa fille au cours de ces nombreuses épreuves, mais elle n'a pas pu subvenir à ses besoins ni à ceux de ses enfants. Faat Kiné a été obligée de trouver du travail afin de pouvoir les soutenir et a dû abandonner ses espoirs de retourner un jour à l'école.

Bien que Faat Kiné devient finalement une femme d'affaires prospère, ses rêves brisés et ses nombreuses difficultés l'ont naturellement laissée avec des cicatrices émotionnelles qu'elle a parfois du mal à gérer.

Au fil des années, elle a eu plusieurs amants, mais ses expériences passées l'ont rendue réticente par rapport aux hommes. De plus, maintenant qu'elle est non seulement financièrement bien installée, elle attire l'attention de nombreux hommes indésirables, au premier rang desquels les pères de ses deux enfants ! Les deux hommes espèrent l'utiliser à nouveau, cette fois en l'épousant et en ayant ainsi libre accès à son argent et à ses biens.


Une société sénégalaise en pleine "modernisation"

Dans ce film, défilent différents portraits de femmes. La mère de « Faat Kiné », Mami, femme traditionnelle, laisse entrevoir l’image d’un passé qui s’estompe, tandis qu’Aby, sa fille, offre la silhouette de l’Afrique de demain. Entre la grand-mère et sa petite fille, « Faat Kiné » s’impose dans le présent.

Elle travaille comme gérante d'une station-service ce qui lui assure une vie confortable et un grand foyer qu'elle partage non seulement avec ses enfants, mais aussi avec sa mère (qu'elle appelle "Mami"). Au fil de l'histoire, le réalisateur nous présente la société sénégalaise moderne : ses succès, ses tensions internes, ses joies, ses injustices et surtout son passé en damier. Ce faisant, nous apprenons non seulement la vie et la famille de Kine, mais aussi les complexités du monde dans lequel elle vit.

Le monde dans lequel elle vit est complexe. Des tensions existent entre les éléments les plus conservateurs de la société, qui valorisent le patriarcat, la tradition et le respect des anciens, et ceux qui pensent que beaucoup de ces attitudes n'ont pas bien servi l'Afrique. Kiné et ses enfants font partie de ce dernier groupe, et en conséquence parlent ouvertement de sujets auparavant tabous, comme le sexe, le SIDA et les droits des femmes. Ils valorisent également l'éducation et l'innovation, et veulent changer la société sénégalaise, qu'ils considèrent comme étant dominée par des dirigeants corrompus.

Ces idées sociales et politiques sont entremêlées dans cette histoire et deviennent un thème récurrent tout au long du film. Elles ne sont pas seulement destinées à expliquer les conflits et les triomphes dans la vie de Kine, mais aussi à encourager le débat sur la situation dans l'Afrique moderne et à applaudir les femmes qui y contribuent tant.

Ce film est une célébration de ces femmes, et suggère qu'elles sont la force motrice du changement positif sur le continent aujourd'hui.


Ce film date de 2000 mais pourrait très bien se passer 20 ans après.


Pour voir le film :

Partie 1 : https://youtu.be/7B-cyoY8eAQ

Partie 2 : https://youtu.be/Ku1br7ckWEs

29 vues